lundi 20 avril 2020

LA PORTE OUVERTE CHRETIENNE, foyer d'infection de coronavirus sur notre région

En février, pendant la phase 1 d’expansion du virus, la Porte ouverte chrétienne à organisé une semaine de jeûne et de prière.
A ce moment-là, la pandémie de coronavirus couvait et cette réunion qui pendant plusieurs jours regroupait de 1000 à 2500 personnes a engendré une infection massive aux alentours qui a essaimé dans le territoire national et à l'étranger.

Le cercle laïque pour la prévention du sectarisme avait déjà publié un dossier sur l’ensemble de la mouvance évangélique,nous le remettons ci-dessous à la disposition de nos lecteurs. Ce dossier n’est pas simple pour nous, laïques viscéralement attachés à la liberté de conscience et aux libertés publiques. 

En premier lieu, la Porte ouverte chrétienne s’est défendue de toute illégalité et surtout de toute imprudence, son argument étant que durant la phase 1 de l’expansion de la maladie, la faculté de se rassembler ne subissait nulle limitation. La Préfète de la région Grand Est à l’inverse a estimé que la Porte ouverte avait fait ce qu’il ne fallait pas faire en ne respectant pas les gestes barrière.

Nous ne pouvons entrer dans cette discussion : nous ne prétendons jamais émettre d’avis sur ce que doivent décider l’administration ou la Justice. 

De toutes façons, nous ne pouvons pas ignorer que les premières victimes du coronavirus à Mulhouse ont été des membres de la Porte ouverte chrétienne qui a compté des morts parmi ses effectifs. 

Une première constatation que nous pouvons faire: dans notre précédent dossier qui date de la fin de l’année 2017, nous avions bien pris soin de faire la distinction entre les diverses églises évangéliques ou pentecôtistes . Nous ne voulions pas créer chez nos lecteurs l’idée que nous les amalgamions toutes, et ce fut pour nous la surprise : nous avions mentionné l’église du champ du roi à VESOUL qui relayait l’association internationale des ministères de guérison. Cette église a publié sur ses supports informatiques l’information selon lesquelles une personne qui participait à ses réunions était revenue de Mulhouse contaminée,et, par mesure de prudence fut décidée la suspension des cultes. (une « conférence de guérison »était prévue les 28 et 29 février à Besançon par cette « association internationale », nous ignorons si elle a eu lieu).

Le pasteur de l’église baptiste de VESOUL, avait lui-même remarqué lors d’un office que plusieurs personnes, de retour de Mulhouse , toussaient et étaient malades.

Il apparaît donc que la Porte ouverte chrétienne dispose d’une audience très large dans les milieux évangéliques au-delà de ses effectifs donc au sein d’églises dont nous ne soupçonnions pas de lien avec elle.

Mais il nous reste quand même un questionnement sur le fond. Répétons-le, nous n’avons jamais considéré les membres de cette Eglise comme les citoyens de seconde zone. Cela ne nous empêche pas de discuter leurs idées. 

Nous avons le souvenir encore un entretien avec un pasteur (calviniste ou luthérien ?) qui nous avouait ses craintes face à des groupes protestants qui croyaient, nous reprenons ces termes, à un « Dieu agissant ».

Dans le respect des personnes, et dans la compassion devant les victimes du coronavirus au sein de la Porte ouverte, (et bien sûr devant les personnes extérieures victimes de cette épidémie !) nous nous permettons, sans colère, sans  haine, d’exprimer nos craintes devant la croyance en un Dieu omniprésent.  On le prie, Il entend, et il en ressort des témoignages de guérisons miraculeuses. Un pasteur de la Porte ouverte chrétienne, après avoir exprimé des remords suite à une prise en compte insuffisante des risques de la contamination,  exprimait l’idée que si Dieu ne l’avait pas, lui-même, cloué au fond de son lit, c’est qu’Il attendait une action de la part de ce pasteur.

Les évangéliques se voient donc en dialogue constant avec la divinité,  ce que nous pouvons retrouver dans la communauté charismatique catholique décrite dans le film LES ÉBLOUIS.

Dans ce film que nous avions recommandé (et que nous recommandons toujours), l’un des personnages principaux remercie Dieu d’avoir guéri une personne malade par son intermédiaire. Et on y voit des membres de la communauté charismatique catholique émettre des sons sans signification, que leur dicterait l’Esprit Saint.

Nous nous demandons, mais la recherche reste à compléter et à approfondir, si ce dialogue permanent avec le divin  ne peut pas entretenir un état d’exaltation. Et la certitude d’être dans le vrai face à un monde dans l’erreur. (Une radio évangélique grenobloise se nomme « radio certitude »!) . Et surtout une mise en sommeil de la raison, de l’esprit critique, de la réflexion personnelle.

Nous renvoyons au reportage sur la mouvance évangélique que nous avons partagé dans ces colonnes, l’œuvre de Serge Moati 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire