lundi 29 mai 2017

LETTRE AUX CANDIDATS AUX LEGISLATIVES DE NOTRE DEPARTEMENTS, réponses obtenues

A candidat(e) aux législatives

dans la (1ère/2ème) circonscription de Haute Saône







Plancher-Bas le 28-05-2017



(Madame/)Monsieur,



Vous êtes candidat(e) aux élections législatives dans ma circonscription. Je tiens à vous faire part de mon inquiétude face à l’explosion du brouillard électromagnétique dont les effets délétères touchent de plus en plus de personnes devenues électrohypersensibles (EHS) à force d’être exposées aux ondes. Comme cette pollution devient générale et que les normes de protection du public sont totalement inadaptées selon les chercheurs indépendants, la croissance de l’électrohypersensibilité ne peut que suivre la courbe du développement de l’électrosmog. Nous allons au devant d’une nouvelle catastrophe sanitaire. La précédente législature avait adopté une loi sur la modération électromagnétique (loi Abeille), pour contenir cette pollution et permettre aux personnes atteintes d’EHS de trouver des lieux où elles puissent vivre, mais elle a hélas été grandement vidée de son contenu suite aux navettes parlementaires.

Question : Prenez-vous l’engagement, si vous êtes élu(e), de rouvrir le dossier de la modération électromagnétique notamment en vue du relèvement des normes de protection sur la base des connaissances scientifiques indépendantes et en instituant des « ilots de repos » sans ondes?

Par ailleurs, ENEDIS est en train de déployer ses compteurs LINKY sur l’ensemble du territoire national. Notre circonscription sera concernée dans un proche avenir. Comme un certain nombre de personnes je m’oppose à l’installation de ce compteur pour les raisons suivantes :

  • Augmentation du brouillard électromagnétique dans l’environnement immédiat, certes faible par rapport à la téléphonie mobile, le Wifi, la domotique, sauf que je me passe de ces sources de pollution mais que je ne peux pas me passer de compteur électrique
  • Prise d’informations sur ma vie privée par ENEDIS par le recueil de la courbe de charge au pas ½ horaire
  • Augmentation sensible de la facture en raison d’un mode de calcul différent (puissance réactive et non active) constatée dans les secteurs où le compteur a été déployé
  • Gaspillage financier (coût officiel de l’opération de 5 milliards d’euros) alors que les compteurs en place sont fonctionnels à un moment où il est question de réduire les dépenses collectives
  • Impact négatif sur l’emploi par la mise au chômage des personnes actuellement chargées du relevé des compteurs, qui ne sera que transitoirement compensé par l’emploi de personnes chargées du remplacement des compteurs.

Un amendement à la loi sur la transition énergétique proposait le libre choix à l’usager d’accepter ou de refuser les compteurs communicants. Il a été rejeté.

D’autres solutions technologiques non radio-émissives existent pour la mesure à distance de la consommation électrique, mais elles n’ont malheureusement pas été retenues. D’autres pays européens dont l’Allemagne qui sont soumis aux mêmes directives communautaires n’ont pas imposé de compteur communicant aux particuliers.

Il est particulièrement choquant de voir ce déploiement se faire à marche forcée alors même que les études sur son impact sanitaire ne sont pas achevées.

Question : Prenez-vous l’engagement, si vous êtes élu(e), de revenir sur le caractère obligation de l’installation des compteurs LINKY ? Iriez-vous jusqu’à demander un moratoire sur son déploiement, tout comme celui des autres compteurs communicants, tant que son innocuité sur le corps humain ne sera pas scientifiquement assurée ?



(Madame/Monsieur) … , j’attends avec intérêt votre réponse qui sera diffusée dans notre association ainsi que dans nos cercles de contacts (associations amies, proches).

Veuillez agréer l’expression de mes sentiments distingués.









François Vetter, président du CDAFAL 70







Voici la première réponse reçue: Marie Claire Thomas, EELV 2ème circo:


Question : Prenez-vous l’engagement, si vous êtes élu, de rouvrir le dossier de la modération électromagnétique notamment en vue du relèvement des normes de protection sur la base des connaissances scientifiques indépendantes et en instituant des « ilots de repos » sans ondes?

L'exposition des populations aux ondes électromagnétiques a explosé depuis une dizaine d'année. Mais les conséquences d'une telle exposition sont  encore méconnues. En tant qu'ecologiste, je défends le principe de précaution concernant ces installations, avec une vigilance toute particulière sur les enfants. 

En tant que députée, Je défendrai le relèvement des normes, mais aussi la recherche indépendante et la sensibilisation sur les ondes électromagnétiques et leurs conséquences. Je travaillerai à la création de zones blanches pour les personnes electrosensibles qui devront être reconnues par les MDPH afin de leur ouvrir des droits. 

En outre, les usagers doivent avoir la possibilité de refuser la pose de compteur Linky et ce sans conséquence


En dehors de Marie-Claire Thomas (et une candidate du Sud Ouest qui a eu notre questionnaire, je ne sais trop comment !), aucun autre candidat n'a pris la peine de nous écrire. Par contre 3 candidats de la 2ème circonscription du 70  nous ont fourni une réponse orale:
  • long appel  téléphonique de Monsieur Patrick Adam (Debout la France) lors duquel il a affirmé sa volonté de réduire la pollution électromagnétique et s'est déclaré opposé au déploiement Linky
  • engagement de Madame Isabelle Géhin (Les Républicains) de nous recevoir pour étudier sérieusement la question des champs électromagnétiques et celle des compteurs communicants si elle est élue
  • engagement similaire de Claude Marconnot (candidat indépendant).
En résumé, très peu de réponses des candidats  (dont aucune des pressentis pour le second tour) sur cette question embarrassante  à laquelle la plupart ne connait rien. Seuls Madame Thomas et Monsieur Adam ont exprimé un engagement clair en faveur du principe de sobriété électromagnétique.

Notre démarche, aux résultats plutôt décevants, aura au moins servi à attirer l'attention des candidats sur ces questions.

UN GUIDE DU DEFENSEUR DES DROITS

LIRE ICI

jeudi 11 mai 2017



TOUS NOS ADHERENTS DANS LE DEPARTEMENT, NOTAMMENT CEUX DE L'AFL DE VESOUL SONT EVIDEMMENT CORDIALEMENT CONVIES!