jeudi 25 mars 2021

Communiqué de presse La santé des consommateurs face à Lactalis

Communiqué de presse

La santé des consommateurs face à Lactalis

Le Conseil d'État donne raison à Lactalis en supprimant l’obligation d’indiquer l'origine géographique du lait sur l’étiquette, suite à une erreur de rédaction du décret.

L’étiquetage géographique du lait a été imposé en France en 2016. Le Conseil d’État, sur une requête du groupe Lactalis, vient d’annuler cette mesure. Dans la rédaction du décret, l’administration n’a pas démontré, de façon claire, le lien entre l’origine du produit et ses propriétés.  De plus, l’État doit lui verser 6 000 €.

De plus en plus de consommateurs, déclarent faire attention à l’origine des produit alimentaires. La décision du Conseil d’Etat semble, ainsi, aller à rebours des tendances actuelles valorisant les produits français, ou mieux, locaux.

Les producteurs avaient repris confiance et certains avaient développé leur établissement. L’arrêt de cette obligation d’étiquetage des origines donne encore plus de « puissance » à Lactalis. Quelle sera sa politique commerciale vis-à-vis des petits producteurs ?

Le Conseil National de la Consommation, le Conseil National de l’Alimentation travaillent depuis plusieurs années pour l’amélioration de l’étiquetage, la transparence pour le consommateur. Suite à cette erreur du « politique », le CNAFAL, conteste vivement que les actions pour la défense de l’information du consommateur soient anéanties. C’est bien peu reconnaître les avancés des acteurs de terrain.

Le Gouvernement doit très rapidement signer un nouveau décret conforme à la protection du consommateur et à sa santé. Par les actions de son réseau, le CNAFAL montrera que les consommateurs sont aussi des citoyens éclairés, qui savent se mobiliser et agir pour protéger leur santé.

Nicole Damon,
Membre du Bureau,
en charge du secteur Santé.

Claude Rico,
Vice-Président,
Coresponsable du secteur Consommation.

Patrick Charron,
Membre du Bureau,
Coresponsable du secteur Consommation.

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire