jeudi 2 février 2017

Suite au transfert de la compétence transport du département à la région, il y a eu quelques couacs.

Information départementale: 
 
Suite au transfert de la compétence  transport du département à la région, il y a eu quelques couacs.

Notamment, depuis janvier des étudiants qui empruntaient les cars pour se rendre au lycée où ils suivaient leur formation post-bac se sont vu interdire l'accès au car du fait de leur statut d'étudiant. La presse locale en a assez largement fait état et les choses se sont régularisées au cas par cas.


Par ailleurs Madame et Monsieur Tout-le-monde qui pouvaient emprunter les bus scolaires à défaut de ligne régulière de transport ne peuvent plus le faire.


Ayant été interpellé sur cette situation, j'ai écrit la lettre ci-joint à Monsieur Neugnot, Vice-président en charge des transports à la Région. Il m'a appelé à réception de ma lettre et m'a assuré que ses services s'étaient emparés de la question. Le problème devrait être réglé la semaine prochaine.


Je vous invite à vérifier localement ce qu'il en est à  me faire remonter les éventuelles difficultés qui persisteraient.

François Vetter

 

A Monsieur NEUGNOT,
Vice-président de la région Bourgogne Franche Comté
en charge des transports

Objet :accès au bus scolaires en Haute Saône
Copie à Monsieur Krattinger, Président du Conseil Départemental de Haute Saône
Madame Karine François, Conseillère Régionale
Madame Marie Claire Faivre, Monsieur Sombstay, Conseillers Départementaux



Plancher-Bas , le 31-01-2017


Monsieur le Vice-président,

Depuis le début de l’année scolaire la Région est en charge des transports scolaires. Notre association a été interpellée par des familles suite au refus d’accès opposée depuis la rentrée de janvier à des étudiants lors de l’emprunt de transports scolaires en direction des lycées où ils suivaient leur formation post baccalauréat, transports qu’ils utilisaient sans difficulté tant que la Haute Saône était en responsabilité de ces transports.
Depuis, les situations dont nous avons eu connaissance se sont résolues au cas par cas, mais il n’est pas impossible qu’il en reste encore. C’est pourquoi je me permets d’attirer votre attention sur l’accès aux bus scolaires d’une façon plus générale.

Suite à des demandes du terrain, le Département de Haute Saône a ouvert l’accès aux transports scolaires, premier et second degré, à toute personne qui le souhaitait moyennant paiement d’un titre de transport et sous réserve de places disponibles. En milieu rural dépourvu de lignes régulières de transports cela permettait aux personnes non motorisées de se rendre au bourg le plus proche. Ce service était peu utilisé mais néanmoins indispensable pour les personnes concernées. La nouvelle organisation régionale des transports ne le permet visiblement plus.

Au nom de tous ceux qui pour une raison ou une autre n’ont pas de moyen de transport personnel, notre association vous prie de faire le nécessaire pour que tout un chacun puisse à nouveau emprunter les transports scolaires sous les conditions qui ont prévalu en Haute Saône jusqu’à la fin de l’année 2016.

Dans l’attente de votre réponse et dans l’espoir d’une suite favorable, je vous prie, Monsieur, d’agréer l’expression de ma considération distinguée.
François Vetter, président du CDAFAL 70





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire