mercredi 1 juin 2016

lettre de SOLIDARITE LAÏQUE

1 juin 2016
EduquéEs aujourd'hui, plus libres demain
Ma Basyiiré : un soutien pour les mères et leurs enfants
En accueillant les tout petits pendant que leurs mères travaillent, le centre éducatif Ma Basyiiré assure une double action : l’éveil éducatifs des enfants et l’autonomisation des femmes. Partenaire de notre programme en Afrique de l’Ouest, il a aujourd’hui besoin de votre soutien !
A Ouagadougu, l’association Ma Bassyiiré propose aux mères d’accueillir leurs enfants dans leur centre éducatif pendant que celles-ci travaillent ou étudient. « La place d’un enfant n’est pas sur un marché, explique Catherine Ouedraogo, fondatrice de l’association. Pour que leurs mères puissent développer une activité commerciale sans s’inquiéter de leur sécurité, nous nous occupons de leur santé et de leur éducation. »

Eveil éducatif, suivi médical et activités ludiques sont au programme des enfants, encadrés par une équipe pédagogique. « C’est le service social de l’arrondissement qui a alerté de cette situation, raconte Catherine. La Mairie nous a offert une terre en reconnaissance de nos actions. » En dehors de cette aide, le centre fonctionne grâce à la générosité du public dont il a besoin aujourd’hui pour améliorer ses locaux. 
Une page de crowdfunding a été ouverte pour récolter des dons à cet effet.
DERNIÈRES ACTUALITÉS
1 JUIN 2016
Journée internationale des réfugiés : à Calais et ailleurs...
Quatre mois après l'inauguration de l'école dans le camp de Calais, le point sur nos actions pour les réfugiés.
27 MAI 2016
Cet été, répit ou repli ?
Sociabilité, autonomie, ouverture aux autres : les vacances contribuent au vivre-ensemble.
23 MAI 2016
Accueillir les enfants des rues
En Colombie, la Fondation Enfance 2/32 accompagne 200 enfants des rues. Récit en vidéo.
20 AVRIL 2015
Sauvons l'école publique !
L'expert Sylvain Aubry explique pourquoi la marchandisation croissante de l'éducation représente une menace.
Soutenez le centre éducatif Ma Bassyiiré ou un autre projet de la campagne "Pas d'Education, Pas d'Avenir !"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire