vendredi 27 novembre 2015

Cher Facebook, merci pour le "safety check", mais contre Daesh vous pouvez faire mieux !

C'est d'une chasse (utile et inutile) aux comptes malsains de propagande de l'EI sur les réseaux sociaux dans la semaine qui a suivi les attentats qu'est née cette pétition. C'est à Facebook qu'elle s'adresse plus particulièrement...
J'ai passé une partie de cette semaine - aux côtés de beaucoup d'autres - à m'attaquer aux comptes qui inondaient (violemment) le hashtag "rechercheParis" et tous les autres hashtags de paix. Des comptes robots de Daesh envoyaient toutes les 5 minutes le communiqué de revendication des attentats, avec des liens renvoyant vers de vrais comptes où la photo sanglante du Bataclan trônait en bannière, de vrais comptes pro EI qui ricanaient, faisaient gloire aux courageux "lions" (kamikazes), avec des messages de menace, avec des vidéos djihadistes dans un fil consulté par mes jeunes nièces et donc au delà par toute la jeunesse française…
Twitter, Facebook et le gouvernement ne pouvaient pas réagir dans l'instant, les signalements affluaient, il fallait faire le tri, répondre à l'urgence...
Mais il aura fallu moins de 2 heures à Facebook pour proposer le "safety check", afin que chacun puisse signaler qu'il allait bien sur le réseau, et moins de 12 heures pour le drapeau tricolore en guise de photo de profil. Par contre, aucun moyen dédié, aucun outil d'envergure, aucun plan sérieux de lutte contre ces comptes de Daesh et leurs contenus n'a été mis en place par Facebook…
Un militant de Daesh m'a interpellée pour me dire "2 minutes pour créer un compte"... Deux minutes pour créer un compte véreux, trois jours pour le faire supprimer ! La propagande de Daesh a un horizon tout ouvert et des outils de communication puissants qui s'offrent à elle.
Publiez "l'Origine du monde" de Courbet sur Facebook, et l'ingénieux algorithme de détection de contenus pornographiques va s'affoler immédiatement ! Mais faites l'apologie du terrorisme, relayez des images de décapitation, vous aurez de beaux jours devant vous avant que votre compte ne soit supprimé.



LIRE LA SUITE...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire